Interdiction des voyages non essentiels

Le gouvernement fédéral et les gouvernements des entités fédérées ont décidé d’interdire temporairement les voyages récréatifs/touristiques à destination et en provenance de la Belgique.

Interdiction des voyages non essentiels

Les voyages à des fins récréatives/touristiques à destination et en provenance de la Belgique sont interdits du 27 janvier au 1er mars 2021. L’interdiction de voyager sera contrôlée tant au niveau du trafic routier, aérien, maritime que ferroviaire.

Les personnes qui se rendent en Belgique et en reviennent doivent être en possession d’une déclaration sur l’honneur. Un modèle de formulaire sera fourni par la ministre de l’Intérieur. La déclaration sur l’honneur doit être liée au « Passenger Location Form » des passagers et être étayée par les documents nécessaires.

Pendant la durée de l’interdiction, seuls les déplacements essentiels sont autorisés. Concrètement, il s’agit des motifs suivants.

  1. Raisons familiales impérieuses
  • Regroupement familial
  • Visites à un conjoint ou partenaire qui ne vit pas sous le même toit, dans la mesure où des preuves plausibles d’une relation stable et durable peuvent être fournies
  • Déplacements liés à la co-parentalité, mariages civils et religieux, funérailles ou crémations (des alliés ou proches).
  1. Raisons humanitaires
  • Les déplacements pour des raisons médicales et la poursuite d’un traitement médical
  • Assistance à une personne plus âgée, mineure, handicapée ou vulnérable
  • Visite à des proches en soins palliatifs
  1. Raisons d’étude
  • Les voyages des élèves, étudiants et stagiaires qui participent à un échange dans le cadre de leurs études
  • Les chercheurs ayant un contrat d’hébergement.
  1. Frontaliers
  • Déplacements liés à la vie quotidienne pour des activités qui sont également autorisées en Belgique;
  1. Raison professionnelles pour l’exercice de l’activité professionnelle
  2. Divers
  • Les soins aux animaux, les déplacements dans le cadre d’obligations juridiques (si elles ne peuvent pas être accomplies de façon numérique), les réparations urgentes pour la sécurité d’un véhicule et les déménagements sont également considérés comme essentiels.

 

Le formulaire de déclaration sur l’honneur est disponible sous les liens suivants

https://d34j62pglfm3rr.cloudfront.net/downloads/20210126_BU_Declaration_sur_honneur_Finale_FR.pdf

https://www.ibz.be/fr/contact

Le formulaire Passenger Locator Forme reste toujours obligatoire pour tout déplacement de plus de 48 heures (https://travel.info-coronavirus.be/fr/public-health-passenger-locator-form)
Pour les déplacements en France, Il importe de respecter les mesures nationales générales appliquées par celle-ci et reprises ci-dessous :

INFO (pour la France métropolitaine, les collectivités d’Outre-Mer et la Corse) : le test Covid est obligatoire avant le départ. Voir plus d’informations ci-dessous.

 

Mesures nationales générales

L’état d’urgence sanitaire est décrété sur l’ensemble du territoire national depuis le 16 octobre 2020.

Depuis le 15 décembre 2020, le confinement est levé. Les déplacements sont autorisés en journée, mais un couvre-feu est en vigueur entre 18h00 et 6h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain, depuis le samedi 16 janvier 2021, pour une durée minimale de 15 jours.

Le couvre-feu est strictement contrôlé, avec des possibilités de dérogation limitées (pour motif professionnel, raison médicale ou motif familial impérieux). Les attestations de déplacement ne doivent plus être complétées en journée et les déplacements entre régions sont autorisés. Par contre, une attestation de déplacement dérogatoire reste nécessaire pour toute personne qui devrait se déplacer durant le couvre-feu. Vous la trouverez sur le site web du Ministère de l’Intérieur (link is external) .

Une amende forfaitaire de 135 € sera appliquée en cas de non-respect du couvre-feu. Elle augmente en cas de récidive, pouvant aller jusqu’à 3.750 €.

Le télétravail est obligatoire à 100 % partout où il est possible.

Les cinémas, théâtres et musées sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Il en est de même pour les salles de sport, restaurants et bars.

Il est possible de se rendre dans les stations de ski mais toutes les remontées mécaniques et les équipement collectifs sont fermés au public jusqu’à nouvel ordre. Si vous allez skier en Suisse dans les cantons des Grisons, du Jura, de Neuchâtel, d’Uri, du Valais ou de Vaud, ou en Espagne dans les communautés autonomes d’Andalousie, d’Aragon, de Catalogne ou de Navarre, vous devez présenter au retour en France un test de moins de 72 heures ne concluant pas à une contamination par la COVID-19. A défaut, les préfets territorialement compétents pourront prescrire une mise en quarantaine à votre encontre et votre maintien en isolement.

Les commerces et services à domicile sont ouverts, mais dans le cadre d’un protocole sanitaire stricte. Les parcs, jardins, plages et plans d’eau sont également accessibles.

Les visites en EHPAD et en maison de retraite sont autorisées, dans le strict respect des mesures barrières.

Les garderies, crèches, écoles, collèges et instituts médico-éducatifs restent ouverts avec un protocole sanitaire renforcé dont le port du masque obligatoire dès l’âge de 6 ans. Les cours en présentiel ont été allégés dans les lycées : chaque lycée met en place un plan de continuité pédagogique garantissant au moins 50% d’enseignement en présentiel pour chaque élève, le reste de l’enseignement se faisant en classes virtuelles. Les activités extra-scolaires sont permises en plein air et en salle, sous respect strict des règles sanitaires. Concernant l’enseignement supérieur, l’ensemble des cours magistraux et travaux dirigés sont désormais en distanciel sauf exception pour certains travaux pratiques, formations et concours. L’accès aux bibliothèques universitaires est possible mais uniquement sur rendez-vous.

Les cérémonies religieuses sont autorisées, dans la limite de 30 personnes. Les cimetières sont ouverts.

Le port du masque reste obligatoire dans tous les espaces fermés où se situent plusieurs personnes, qu’il s’agisse d’un train, d’une salle de réunion ou d’un supermarché. Quand la situation épidémique locale le requiert, les préfets peuvent étendre l’obligation du port du masque à tous les lieux pertinents, c’est-à-dire aussi l’espace public, sauf les locaux d’habitation. Cette mesure a été décrétée dans une grande partie du territoire français.

Nous vous invitons à consulter le site web de la préfecture et de l’agence régionale de santé (ARS) du département concerné pour rester informé des dernières mesures sanitaires à respecter lors de votre séjour.

En l’absence de traitement et de vaccin contre le coronavirus, la meilleure des protections pour vous et pour vos proches est, en permanence, le respect des mesures barrières et la distanciation physique. En complément, portez un masque quand la distance d’un mètre et demi ne peut pas être respectée.

Pour plus d’informations : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Accessibilité

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer