Archives Categorie: Coronavirus Infos

Si je ne réagis pas maintenant, je le fais quand ?

Les hôpitaux sont saturés.
Si je ne réagis pas maintenant, je le fais quand ?
Je respecte les mesures.
J’applique les gestes barrières.

Un message du Gouverneur et de la

 

Dispositions complémentaires du 6 novembre 2020 du Gouverneur de la Province de Hainaut

Dispositions complémentaires Covid-19 de l‘arrêté de police du 24 octobre

Accès au document complet en bas de page

Chapitre 1 : Dispositions

Article 1er : le présent arrêté abroge mes arrêtés des 26 aoûts 2020, 30 septembre 2020 et 10 et 26 octobre 2020 portant diverses mesures relatives à diminuer la propagation du Covid-19.

Article 2 : A l’exception des enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis, toute personne se trouvant sur le territoire du Hainaut, doit en tout temps, détenir un masque ou tout autre alternative en tissu permettant de se couvrir la bouche et le nez ou si cela n’est pas possible pour des raisons médicales, un écran facial.

Article 3 : Le port du masque ou toute autre alternative en tissu ou si cela n’est pas possible pour des raisons médicales, un écran facial, est obligatoire pour toute personne, à l’exception des enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis, dans les lieux et conditions définies dans le présent arrêté notamment :

  1. dans les bâtiments publics, pour les parties accessibles au public.
  2. dans les lieux à forte fréquentation et pour toute personne lorsque celle-ci se trouve dans une file d’attente et ce quel que soit le motif de l’attente.
  3. Une heure avant et une heure après les heures d’entrée et de sortie habituelles des écoles et dans un rayon de 200 mètres de toute entrée d’établissement scolaire maternel, primaire, secondaire, supérieur, universitaire et de promotion sociale (tous réseaux confondus).
  4. Sur les marchés visé à l’article 13 de l’arrêté ministériel du 28 octobre tel que modifié par l’arrêté du 1er novembre 2020
  5. lors de la tenue des activités organisées (mariages civils, enterrements et crémations) et manifestations statiques se déroulant sur la voie publique, tels que visés par l’article15 §3, §4 et §9 de l’arrêté ministériel du 28 octobre 2020, tel que modifié par l’arrêté du 1er novembre 2020
  6. pour toute personne qui assiste à un événement sportif (statique ou itinérant), qu’il ait lieu sur la voie publique ou dans une infrastructure, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, doit porter un masque dès sont entrée sur le site et durant toute la durée de l’événement. Cette obligation concerne également les participants de l’activité sportive tant qu’ils ne l’exercent pas.

Article 4 : Les salons de prostituions, clubs libertins et bars à hôtesses sont fermés.

Chapitre 2 : Exécution

Article 5 : Les autorités communales et les services de police sont chargés de faire appliquer le présent arrêté.

Article 6 : Le présent arrêté entre en vigueur immédiatement et est d’application jusqu’au 13 décembre 2020 inclus. Il sera affiché aux emplacements habituellement prévus pour les notifications officielles ainsi que dans tous les lieux où se déroulent des activités sportives.

Article 7 : Les infraction au présent arrêté sont punissable d’une peine de prison de 8 à 14 jours ainsi que d’une amende de 26 € à 200 € ou d’une seule de ces peines. Le maximum de la peine peut éventuellement être doublé si les contrevenants agissent en bandes.

Article 8 : Le présent arrêté sera notifié par courriel.

Pour disposition

  1. À l’ensemble des Bourgmestres de la province de Hainaut chargés de l’afficher sans délai ;
  2. À Monsieur le Directeur-coordonnateur de la police fédérale ;
  3. À l’ensemble des zones de police de la province de Hainaut ;
  4. À Monsieur le Directeur général de la province de Hainaut ;
  5. A Monsieur le Procureur Général de Mons ;
  6. A Messieurs les Procureurs du Roi de Mons-Tournai et de Charleroi ;

Pour information

  1. Au Premier Ministre ;
  2. . A la Ministre fédérale de la Sécurité et de l’Intérieur ;
  3. Au Ministre fédéral de la Santé publique ;
  4. Au Ministre-Président de la Région wallonne ;
  5. Au Ministre du Logement, des Pouvoirs locaux et de la Ville de Wallonie ;
  6. A la Ministre de la santé de la Wallonie ;
  7. Au Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles ;
  8. À la Ministre des Sports ;
  9. Au Centre de Crise national ;
  10. Au Centre régional de Crise de la Wallonie ;
  11. Au Collège provincial de la Province de Hainaut ;
  12. Aux membres de la Cellule de Sécurité de la province de Hainaut ;

Article 9 – Un recours en annulation, ainsi qu’un éventuel recours en suspension, peuvent être introduits par requête, auprès du Conseil d’État sis au 33, rue de la Science, 1040 Bruxelles ou électroniquement via le site https://eproadmin.raadvst-consetat.be/ dans un délai de 60 jours à compter de la notification du présent arrêté, conformément aux lois coordonnées sur le Conseil d’État du 12 janvier 1973.

Fait à Mons, le 6 novembre 2020

Tommy Leclercq

Cliquer pour accéder à Scan0006.pdf

 

 

« COVID 19 » et portail de la Wallonie “luttepauvrete.wallonie.be”

Lien vers le portail de la Wallonie qui répond aux questions des citoyens concernés.

Le portail “luttepauvrete.wallonie.be” reprend plus de 200 nouveaux contenus qui ont trait à différentes thématiques/compétences qu’elles soient régionales ou autres. Le portail se fait le relais de domaines variés tels que l’énergie, le logement, l’enseignement, l’aide psychologique, les crédits, l’aide à la jeunesse ou encore le fonctionnement des CPAS et l’aide alimentaire.

Site Wallonie Lutte contre la pauvreté ICI

Quels sont les avantages de ce portail web ?

Les infos liées à la crise sont taguées [COVID-19], vous pouvez donc faire une recherche facilement avec les mots-clés qui vous intéressent et voir ce qui a été encodé dans le cadre de la crise sanitaire.

Les infos sont alimentées par les organismes compétents et les acteurs de terrain. Elles concernent donc des publics très variés et des compétences qui le sont tout autant.
Ces infos sont mises à jour régulièrement pour tenir compte de l’évolution des mesures prises par les autorités dans le cadre de la crise.

Ces infos sont dans la mesure du possible orientées usagers et apportent donc une réponse détaillée en faisant le relais vers le bon endroit, vers le bon organisme via le « Où m’adresser ? ».

Arrêté du Gouverneur wallon sur les funérailles

Arrêté de police par le Gouverneur du Hainaut, Monsieur Tommy LECLERCQ.

Pour consulter l’arrêter complet, veuillez vous référer au document pdf en bas de page

Article 1er – Le transport de tout défunt ne peut être réalisé que par les entreprises de pompes funèbres agréés et à destination d’une chambre mortuaire qu’elles abritent. Tout retour de défunt à domicile est interdit.

Article 2 – Les périodes de visites ou de condoléances sont limitées à deux périodes s’étendant sur une plage horaire d’une heure.
Pour l’organisation desdites périodes, l’entreprise de pompes funèbres veille à mettre à disposition le salon funéraire le plus vaste dont elle dispose afin de pouvoir assurer le respect des règles de distanciation sociale.

Article 3 – Un maximum de 15 personnes, les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis non-compris, peut assister aux enterrements et aux crémations, sans possibilités d’exposition du corps, à partir de sa sortie du funérarium, jusqu’à l’inhumation ou à la crémation.
Ce nombre  maximum ne comprend pas les opérateurs communaux, des pompes funèbres, des établissements crématoires ou encore les officiants ou maîtres de cérémonie.
En cas de demande d’organisation d’une cérémonie confessionnelle ou non-confessionnelle, l’entreprise de pompes funèbres veille à répondre favorablement au souhait exprimé par la famille ou les ayants droits du défunt. Toute cérémonie dans un lieu confiné est strictement organisée selon les limites fixées par l’alinéa 1 du présent article et n’excède pas une durée de 30 minutes. Cette limite peut être ramenée à 15 minutes dans les crématoriums où cela est nécessaire et sur décision de ceux-ci.

Article 4 – Les réceptions après funérailles ne sont plus autorisées.

Article 5 – Les autorités communales et les services de police sont chargés de faire appliquer le présent arrêté.

Article 6 – Les infractions au présent arrêté seront sanctionnées des peines prévues à l’article 1er de la loi du 6 mars 1818, modifiée par les lois du 5 juin 1934 et du 14 juin 1963 concernant les contraventions aux règlements administratifs.

Article 7 – Le présent arrêté entre en vigueur ce 2 novembre 2020 et sera affiché aux emplacements habituellement prévus pour les notifications officielles.

Article 8 – Le présent arrêté sera notifié sou pli ordinaire et par courriel

Pour disposition

  1. A l’ensemble des Bourgmestres de la province de Hainaut chargé de l’afficher sans délai ;
  2. A Monsieur le Directeur-coordonnateur de la police fédérale ;
  3. A l’ensemble des zones de police de la province de Hainaut ;
  4. A Monsieur le Directeur général de la province de Hainaut ;
  5. A Monsieur le Procureur Général de Mons ;

A Messieurs les Procureurs du Roi de Mons-Tournai et de Charleroi ;

Pour information

  1. Au Premier Ministre ;
  2. A la Ministre fédérale de la Sécurité et de l’Intérieur ;
  3. Au Ministre fédéral de la Santé publique ;
  4. Au Ministre-Président de la Région wallonne ;
  5. Au Ministre du Logement, des Pouvoirs locaux et de la Ville de Wallonie ;
  6. A la Ministre de la santé de la Wallonie ;
  7. Au Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles ;
  8. Au Centre de Crise national ;
  9. Au Centre régional de Crise de la Wallonie ;
  10. Au Collège provincial de la Province de Hainaut ;
  11. Aux membres de la Cellule de Sécurité de la province de Hainaut ;
  12. A la fédération wallonne des entrepreneurs de pompes funèbres ;

Article 9 – Un recours en annulation, ainsi qu’un éventuel recours en suspension, peuvent être introduits par requête, auprès du Conseil d’État sis au 33, rue de la Science, 1040 Bruxelles ou électroniquement via le site : https:/leproadmin.raadvst-consetat.be/, dans un délai de 60 jours à compter de la notification du présent arrêté, conformément aux lois coordonnées sur le Conseil d’État du 12 janvier 1973.

 

Cliquer pour accéder à Arrete-funerailles.pdf

 

Soutien aux élèves ne disposant pas d’ordinateur

En suite des décisions de la Fédération Wallonie Bruxelles d’organiser les cours à distance pour les élèves de l’enseignement secondaire, le Collège communal souhaite apporter son aide aux élèves qui ne disposent pas d’ordinateur ou imprimante pour suivre leurs cours !
Si vous rencontrez une de ces difficultés, envoyez un courriel à francoise.romain@estinnes.be ou 064/311.324. L’Administration communale vous apportera un soutien logistique pour vous permettre de suivre aux mieux vos cours ou imprimer vos travaux !

Arrêté couvre-feu pris ce jour par Monsieur le Gouverneur TOMMY LECLERCQ

Le Gouverneur de la Province de Hainaut,

Vu la Convention de sauvegarde des droits de l’Homme et des libertés fondamentales et en particulier son article 5, §ler, e) ;

Vu la déclaration de l’OMS de l’état d’urgence de santé publique de portée internationale (USPPI) en date du 30 janvier 2020 ;

Vu la loi provinciale du 30 avril 1836 et en particulier son article 128 ;

Vu la loi du 5 août 1992 sur la fonction de police, telle que modifiée, et particulièrement ses articles 4 et 11 ;

Vu la loi du 6 mars 1818 relative aux peines à infliger pour les contraventions aux mesures générales d’administration intérieure, ainsi que les peines qui pourront être statuées par les règlements des autorités provinciales ou communales ;

Vu la loi du 15 mai 2007 relative à la sécurité civile ;

Vu l’arrêté royal du 22 mai 2019 relatif à la planification d’urgence et la gestion de situations d’urgence à l’échelon communal et provincial et au rôle des bourgmestres et des gouverneurs de province en cas d’événements et de situations de crise nécessitant une coordination ou une gestion à l’échelon national et en particulier son article 28 ;

1/4

Vu l’arrêté ministériel du 13 mars 2020 portant le déclenchement de la phase fédérale concernant la coordination et la gestion de la crise coronavirus COVID-19 ;

Vu l’arrêté ministériel du 18 octobre 2020 tel que modifié le 23 octobre 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 en particulier son article 30 ;

Vu le rapport d’évaluation de la situation épidémiologique du Risk Assessment Group du 22 octobre 2020 ;

Considérant que ce rapport expose que, par rapport à la semaine précédente, le nombre de nouvelles infections a encore augmenté ; l’augmentation la plus prononcée étant observée en Wallonie ;

Considérant que ce même document indique une augmentation de l’incidence cumulée sur 14 jours toujours observée dans toutes les provinces ; les provinces de Wallonie présentant toujours les incidences les plus élevées ;

Considérant que ce rapport fait état d’un taux de positivité (PR) qui a également augmenté dans toutes les provinces et que les valeurs les plus élevées sont observées à Bruxelles, dans les provinces de Wallonie et dans la communauté germanophone ;

Considérant que, comme le mentionne ce document, le nombre de nouvelles hospitalisations pour 100 000 habitants et par semaine augmente le plus dans les provinces de Liège, du Hainaut et de Namur ;

Considérant la détérioration rapide de la situation au niveau national mais particulièrement observée en Wallonie ;

Considérant qu’en province de Namur, cette détérioration se traduit notamment par les chiffres par les éléments suivants :

– Entre le 19 octobre et le 23 octobre 2020, le nombre de lits occupés par des patients Covid19 dans les divers hôpitaux de la province est passé de 455 à 750;

Entre ces même dates, en province de Hainaut, le nombre de patients Covid19 en unité de Soins Intensifs est passé de 65 à 96 ;

Considérant que le Comité de concertation a pris des décisions traduites dans l’arrêté ministériel du 18 octobre 2020 tel que modifié le 23 octobre 2020 allant dans le sens de mesures et règles plus strictes pour limiter la propagation du virus ;

2/4

Vu l’article 30 de l’arrêté ministériel du 18 octobre 2020 et sa motivation rappelant que « le danger s’est à nouveau étendu à l’ensemble du territoire national ; qu’il est dans l’intérêt général qu’il existe une cohérence dans la prise des mesures pour maintenir l’ordre public, afin de maximaliser leur efficacité ; que les autorités locales ont toutefois la possibilité de prendre des mesures plus sévères en cas d’augmentation de l’épidémie sur leur territoire » ;

Considérant que la particulière criticité de la situation en région wallonne nécessite la prise de mesures complémentaires applicables sur l’ensemble du territoire de celle-ci en raison de l’aggravation de la situation sur l’ensemble de son territoire et afin d’éviter les effets pervers que des mesures à plus petite échelle pourraient générer, en termes de déplacement d’activités et de compréhension et d’adhésion de la population ;

Considérant comme le stipule l’arrêté ministériel du 18 octobre 2020 « que la situation épidémiologique actuelle nécessite toujours de limiter les contacts sociaux de façon drastique » ;

Considérant qu’il y a lieu dès lors d’adopter des mesures proportionnées qui visent à réduire les possibilités et risques de rassemblements non-essentiels de personnes, les situations de potentielle promiscuité et de mixité intergénérationnelle ;

Considérant l’urgence de limiter les activités afin de diminuer les risques et d’éviter ainsi l’engorgement des hôpitaux, en particulier des services de soins intensifs et les conséquences potentiellement vitales de cet engorgement sur la continuité des soins non-COVID ;

Considérant l’activation des procédures de transferts entre hôpitaux ;

Considérant la nécessité de limiter les activités afin de préserver les services d’intervention et de police ;

Vu la Note des Gouverneurs des provinces de Brabant Wallon, Hainaut, Liège, Luxembourg et Namur du 21 octobre 2020 adressée au Gouvernement fédéral, au Gouvernement wallon et au Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ;

Considérant les concertations entre les gouvernements des entités fédérées et les gouverneurs des provinces wallonnes ;

3/4

Considérant les concertations menées avec la Ministre fédérale de l’Intérieur ;

Vu la demande du Gouvernement wallon faite aux gouverneurs de concrétiser les décisions concertées avec eux en leur qualité d’autorités de police administrative sur le territoire de leur province respective ;

Considérant le consensus dégagé quand à une extension des heures de limitation temporaire de l’usage de l’espace public ; déjà applicable entre minuit et 5 heures du matin sur l’ensemble de la Belgique ;

Considérant que l’arrêté ministériel du 18 octobre 2020 rappelle que « pareille limitation aux libertés fondamentales doit être proportionnée et limitée dans le temps ; qu’elle s’impose néanmoins afin de préserver le droit fondamental à la vie et à la santé de la population ; […] qu’une limitation ciblée de l’usage de l’espace public entre minuit et 5 heures du matin pendant 1 mois doit contribuer à diminuer les festivités, les réunions et la consommation d’alcool dans l’espace public dans des conditions où les mesures de distanciation sociale ou de port du masque ne sont pas appliquées et réduire ainsi le nombre de contaminations et le taux de transmission du virus » ;

Considérant qu’une extension des heures de limitation de l’usage de l’espace public – sauf exceptions en ce compris les situations de force majeure comme celles des personnes sans domicile fixe – est de nature à réduire davantage encore la tenue et la durée d’éventuels rassemblements de type festif qui – de par notamment le nombre de participants – se tiennent ou se déroulent en contradiction avec les règles édictées dans l’arrêté ministériel et avec les 6 règles d’or ;

Considérant que l’évaluation de la situation sanitaire est réalisée de manière permanente et permettra si nécessaire de modifier ou de compléter les mesures dans un sens ou dans un autre ;

ARRÊTE :

Article 1er — Il est interdit de se trouver sur la voie publique ou dans les

espaces publics entre 22h00 et 06h00 sauf en cas de déplacements:

Motivés pour raisons médicales (en ce compris pour les urgences vétérinaires) ;

Motivés par une situation de violences conjugales ou intrafamiliales ; Destinés à fournir l’assistance et les soins aux personnes âgées, aux mineurs, aux personnes en situation d’handicap et aux personnes vulnérables ;

– Professionnels ou dans la cadre de stages en ce compris le trajet domicile-lieu de travail ;

Sauf raison médicale urgente, le motif de la présence ou du déplacement

sur la voie publique ou dans l’espace public est justifié à la première demande des services de police.

Les personnes se trouvant dans un cas de force majeure ne sont pas tenues par les dispositions du présent arrêté prévoyant cette interdiction.

Article 2 – Le présent arrêté est applicable sur l’ensemble du territoire de la province de Hainaut du 24 octobre 2020 à 22h00 jusqu’au 19 novembre

2020 inclus. Il pourra, si nécessaire, être en tout ou partie renouvelé ;

Article 3 – Les autorités communales et les services de police sont chargés de faire appliquer le présent arrêté ;

Article 4 – Les infractions au présent arrêté seront sanctionnées des peines prévues à l’article 1er de la loi du 6 mars 1818, modifiée par les lois du 5 juin 1934 et du 14 juin 1963 concernant les contraventions aux règlements administratifs ;

Article 5 – Le présent arrêté sera notifié par courriel :
Pour disposition

  1. À l’ensemble des Bourgmestres de la province de Hainaut chargés de l’afficher sans délai ;
  2. À Monsieur le Directeur-coordonnateur de la police fédérale ;
  3. À l’ensemble des zones de police de la province de Hainaut ;
  4. À Monsieur le Directeur général de la province de Hainaut ;
  5. A Monsieur le Procureur Général de Mons ;
  6. A Messieurs les Procureurs du Roi de Mons-Tournai et de Charleroi ;

Pour information

5/4

Au Premier Ministre ;

. A la Ministre fédérale de la Sécurité et de l’Intérieur ;

  1. Au Ministre fédéral de la Santé publique ;
  2. Au Ministre-Président de la Région wallonne ;
  3. Au Ministre du Logement, des Pouvoirs locaux et de la Ville de Wallonie ;
  4. A la Ministre de la santé de la Wallonie ;
  5. Au Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles ;
  6. À la Ministre des Sports ;
  7. Au Centre de Crise national ;
  8. Au Centre régional de Crise de la Wallonie ;
  9. Au Collège provincial de la Province de Hainaut ;

I. Aux membres de la Cellule de Sécurité de la province de Hainaut ;

Article 6 – Un recours en annulation, ainsi qu’un éventuel recours en suspension, peuvent être introduits par requête, auprès du Conseil d’État sis au 33, rue de la Science, 1040 Bruxelles ou électroniquement via le site https./eproadmin.raadvst-consetat.be/, dans un délai de 60 jours à compter de la notification du présent arrêté, conformément aux lois coordonnées sur le Conseil d’État du 12 janvier 1973.

Fait à Mons, le 24 octobre 2020

Tommy Leclercq

Alert – COVID 19 – vous voulez vous inscrire comme volontaire ?

Chers citoyens du Hainaut,

Les médias ne cessent de le rappeler, la situation sanitaire dans notre pays et particulièrement en Wallonie est GRAVE. Le Hainaut ne fait pas exception.

Personne n’est épargné !

Au quotidien, les chiffres s’envolent et nous montrent à quel point la COVID19 se répand au sein de la population. Personne n’est épargné, toutes les catégories d’âge sont touchées.

Au rythme actuel, il faudra moins de 2 ou 3 jours pour que le nombre total de patients hospitalisés pour Covid-19 atteigne (puis dépasse) le maximum atteint en Hainaut lors de la première vague et moins d’une dizaine de jours pour atteindre le maximum des malades en soins intensifs.

Aucun médecin ne souhaite devoir choisir entre deux patients et pourtant … Si nous n’agissons pas tous ensemble, maintenant, il sera trop tard. Un médecin devra choisir entre deux patients. Si vous êtes l’un d’entre eux, peut-être ne pourra-t-il s’occuper de vous, que trop tard.

Les experts tirent la sonnette d’alarme !

Les mots sont durs mais la réalité est là. Ce samedi encore, des experts (médecins, responsables des urgences, des centres d’appels d’urgence) TIRENT LA SONNETTE D’ALARME.

C’est dans ce contexte qu’il a été décidé de renforcer les mesures. En complément du socle général et des mesures prises au niveau national, belge, un renforcement des mesures a été décidé en Wallonie. Ces mesures fortes sont indispensables et urgentes pour enrayer la propagation de la COVID-19 et protéger notre système de soins de santé.

⇒ Soyons clairs, il s’agit bien d’un RECONFINEMENT PARTIEL.

Dès ce soir, COUVRE-FEU entre 22h et 6h du matin jusqu’au 19 novembre, sauf en cas de déplacements essentiels (ex. accès à des soins médicaux, porter assistance à une personne en difficulté, déplacements professionnels).

Des nouvelles mesures dès ce 26 octobre !

Les autres décisions entreront en application dès ce lundi 26 octobre, jusqu’au 19 novembre :

  • Limitation à 2 personnes pour faire ses courses (enfants de moins de 12 ans non compris) ;
  • Application stricte du télétravail ;
  • Limitation des visites aux résidents de maisons de repos (et de soins) : 1 même visiteur par résident durant 15 jours ;
  • Suspension de tous les cours dans l’enseignement supérieur y compris en première année de Bac (avec maintien possible des cours à distance, des travaux pratiques, des travaux en laboratoire et des stages) ;
  • Tout sport en intérieur est suspendu sauf pour les enfants en-dessous de 12 ans ;
  • Les compétitions sportives en amateur et les entrainements sportifs des jeunes de plus de 12 ans sont interdits.

Face à cette crise longue et difficile, chacun peut faire la différence

Pour sauver des vies :
  1.  Appliquez les gestes barrière ➔ Lavez-vous les mains plusieurs fois par jour, portez votre masque et respectez la distance physique de 1m50 entre vous et les autres
  2. Respectez les mesures Elles limitent nos libertés temporairement pour que nous puissions les retrouver durablement.

C’est maintenant qu’il faut agir pour soutenir nos médecins, infirmiers, urgentistes…

Appel aux volontaires !

!! Vous êtes infirmier à domicile, étudiant en médecine, etc. et prêt à aider ? ➔ Visitez la page https://solidaire.aviq.be/ et inscrivez-vous comme volontaire.

Nous sommes près d’un million et demi en Hainaut, faisons la différence maintenant. MERCI A TOUS !

Tommy LECLERCQ
Gouverneur de la Province

Les centres de dépistage de la région

Les liens mènent automatiquement sur la page de rendez-vous

Centre de testing de BINCHE : 

https://prendre-mon-rdv.com/centre-covid-de-binche/biologiste/binche

Centre de testing de LA LOUVIERE : 

https://prendre-mon-rdv.com/centre-de-test-covid-la-louviere/biologiste/la-louviere

Petit explicatif pour le centre de testing :

A partir de ce lundi nous refusons les patients sans rendez-vous pour éviter les embouteillages que nous avons eu notamment dimanche et qui engendre des dangers pour les usagers et nuisances pour les riverains. Le but est de monter à 1.500 tests journalier.

  • Les patients doivent se présenter avec l’heure du rendez-vous et 2 vignettes ( important ) et prescription ( à défaut nous les faisons nous-même )
  • Faire la file vers le chapiteau
  • Nos infirmières prélèvent le frottis
  • Les analyses sont encodées et envoyées aux différents labo ( a venir sera dirigé vers Jolimont )
  • Les résultats sont récupérables dans les 48 à 72 heures via le médecin de famille ou sur le réseau santé wallon à l’aide de la carte d’identité.

Covid-19 – Plan de soutien aux commerces et aux citoyens

Avec la crise sanitaire et les décisions prises par le Conseil national de sécurité afin de limiter la propagation du coronavirus COVID-19, de nombreux commerces, associations, indépendants, petites entreprises locales, … ont connu des pertes financières parfois considérables dues au ralentissement de l’activité.

Soutenir la vie locale à Estinnes étant l’une des volontés du Collège communal, la promesse faite concernant la mise en place d’un plan de relance à la suite du confinement est à présent concrétisée.

Parmi les mesures : soutien financier aux associations, renforcement de la visibilité des commerces locaux, soutien de l’activité locale qu’elle soit sportive, associative ou commerciale.

A cet effet, chaque citoyen habitant l’entité va recevoir un chèque de 5 euros valable dans les commerces et associations ayant contracté un accord avec la commune.

Cette initiative a pour objectif de reconnecter les habitants à leur territoire : quelle joie de vivre dans une commune dans laquelle on peut acheter des produits dont on connaît la provenance ! Quel plaisir de pouvoir bénéficier d’une participation financière dans un club sportif de notre entité ! Le Covid aura permis de revenir à l’essentiel, s’épanouir là où l’on vit.

Ces chèques seront prochainement distribués et nous espérons que les citoyens en feront bon usage. A ce jour, les commerces participants sont :

Alimentation :

  • Boulangerie-pâtisserie la roue d’El Brouet – 6 Place de Waressaix – 7120 Haulchin
  • Boulangerie Patisserie Verhaege – 2 rue Adonis Bougard – 7120 Estinnes-au-Mont
  • New Shop N90 – 67 rue de Mons – 7120 Estinnes-au-Val
  • Epicerie du Moulin – 74 rue des Trieux – 7120 Estinnes-au-Mont
  • Aux 4 saisons – 1 Place communale – 7120 Estinnes-au-Mont

Producteur légumes :

  • Ferme du Besigneul – 13A rue du Bruliau – 7120 Peissant
  • Ferme Legat – 33 rue de Binche – 7120 Estinnes-au-Val

Pharmacie :

  • Pharmacie Henaut – 207 chaussée Brunehault – 7120 Estinnes-au-Mont
  • Pharmacie I Giunta – 13 rue Oscar Marcq – 7120 Vellereille-les-Brayeux
  • Pharmacie Ergo – 117 rue Grande – 7120 Estinnes-au-Val

Traiteur :

  • La Passerelle – 37 rue Enfer – 7120 Estinnes-au-Val

Débit de boisson :

  • Le Rubis – 9 rue Grande – 7120 Estinnes-au-Mont
  • Le Froissart – 103 rue Grande 103 – 7120 Estinnes-au-Mont

Coiffeur :

  • Coiffure Jean-Loïc – 161 chaussée Brunehault – 7120 Estinnes-au-Mont
  • Coiffure Christelle – 6 rue Castaigne – 7120 Haulchin

Institut de beauté :

  • L’institut d’Elisa – 29 rue de Binche – 7120 Estinnes-au-Val

Loisirs :

  • Au Pays de Walt et Déguisement pas cher – 59 rue de la Station – 7120 Haulchin

Marchand de Vélos :

  • Cycles Houdart – 11 B rue de Mons 11B – 7120 Estinnes-au-Val

Station-service :

  • Station Esso – 87 chaussée Brunehault 87 – 7120 Estinnes-au-Mont

D’autres pourront rejoindre l’initiative. Pour les reconnaître, une affiche sera apposée aux fenêtres.

De même, un concours de fidélisation verra le jour et des chèques pour un montant de 500 euros seront à gagner.

Dans le prochain bulletin communal, nous mettrons en valeur les trésors de produits locaux que vous pouvez dénicher dans nos fermes et nos petits commerces. Le calendrier traditionnel du Plan de Cohésion sociale visera le même objectif.

Nos associations n’ont pas été oubliées, elles ont aussi reçu un subsidié numéraire de 500 euros leur permettant de rester à flot et de continuer leur travail de proximité.
Notre équipe, dans la mesure de ses moyens financiers, tente de d’apporter un soutien.

Prenez soin de vous et consommez local, c’est génial !

Application Coronalert

La pandémie de Covid-19 que nous connaissons aujourd’hui a incité les autorités publiques à développer une application destinée à faciliter le suivi des contacts, afin d’enrayer au plus tôt la chaine de transmission de ce virus.

Comme vous le savez, identifier rapidement les personnes ayant été en contact avec une maladie infectieuse permet de limiter la propagation de celle-ci. C’est pourquoi, fin septembre, tous les Belges pourront télécharger Coronalert, l’application développée par les entités fédérées de l’ensemble du pays. L’objectif est de leur proposer un outil de prévention supplémentaire contre le coronavirus, en appui aux mesures existantes. Cette application a déjà été testée auprès de 10 000 personnes.

Quels sont les avantages de Coronalert ?

L’application Coronalert s’inscrit dans une large stratégie de santé publique qui inclut à la fois les actions de la cellule de surveillance des maladies infectieuses de l’AVIQ ainsi que celles du call center tracing. Le but est bel et bien d’interrompre au plus tôt la chaîne de transmission du Covid-19, grâce à la notification précoce de contacts. Cette application, qui respecte totalement la vie privée de son utilisateur, permet notamment de renforcer le suivi de contacts, en envoyant rapidement une alerte anonyme à la personne qui a été en contact étroit avec un autre utilisateur de Coronalert positif au COVID.

Nous vous invitons dès lors à faire de cette application un outil de prévention et à la télécharger sur smartphone.

Nous vous remercions d’ores et déjà de votre collaboration et espérons que vous pourrez faire en sorte que Coronalert trouve pleinement sa place dans le système de suivi des contacts, afin de le rendre plus efficace.

Accessibilité

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer