Victime d’une inondation ?

Quelles sont les démarches à suivre après avoir été victime d’une inondation ?

  • Avertir le plus rapidement possible votre assurance. Celle-ci ouvrira alors un dossier et vous enverra un expert afin d’estimer les dégâts
  • Essayer de limiter l’ampleur des dégâts si possible : retirer les objets endommagés par l’eau ou ceux qui risquent de l’être, protéger les meubles de l’eau, couper l’électricité à proximité de l’eau,…
  • Dresser une liste de tous les dommages
  • Prendre des photos des dommages causés à l’habitation mais également à vos biens mobiliers. Au plus vous joignez d’éléments à votre dossier au plus vite votre dossier pourra être réglé
  • Rassembler les pièces justificatives des objets endommagés. Si vous ne les avez plus, une description de ces objets vous sera demandée

Remarque : il se peut que d’autres dégâts imputables à l’inondation apparaissent après le passage de l’expert. Ceux-ci pourront également être déclarés à votre compagnie d’assurance.

Depuis le 1er mars 2007, les compagnies d’assurance indemnisent la plupart des sinistres « ordinaires » (via l’assurance-incendie) : maisons d’habitation et leur contenu endommagés par des inondations, tremblements de terre, débordements ou refoulements d’égouts, glissements/affaissements de terrain (risques simples).

Vous ne serez donc PAS indemnisés par la Service régional des calamités pour des dégâts qui étaient assurables (sauf les personnes bénéficiant d’un revenu d’intégration sociale ET n’étant pas assurée).

Quels sont les biens qui peuvent être indemnisés par le Service régional des calamités ?

  • Dommages extérieurs :
    • les immobiliers bâtis (mur de soutènement, terrasse sur béton, abri de jardin sur béton, etc.)
    • certains biens meubles (mobilier de jardin, outillage, etc.).
  • Véhicules de 5 ans au moins
  • Biens corporels meubles affectés à une activité professionnelles
  • Biens agricoles et horticoles
  • Peuplements forestiers

Attention : ne sont pas indemnisés :

  • Le bâtiment et son contenu
  • Les terres, les plantations, les pelouses, les graviers, etc.
  • Les biens d’une personne morale qui peuvent être assurés
  • Les dommages esthétiques (ex. griffes sur la carrosserie)
  • Les biens somptuaires (piste équestre privée, piscine privée, etc.)

 

Pour de plus amples informations :

https://interieur.wallonie.be/index.php/marches-et-patrimoine/calamites-naturelles/dommages-bien-prives/140861

 

 

Accessibilité

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer