Category Archives: La vie de la commune

Retour sur la journée mondiale des réfugiés au CPAS d’Estinnes

Le 20 juin de chaque année est la journée internationale des réfugiés. C’est dans ce cadre que le C.P.A.S. d’Estinnes a organisé une journée tournée vers cette thématique d’actualité, le 23 juin 2018, autour de plusieurs activités conviviales.

Cette journée est l’occasion d’ouvrir nos esprits, nos émotions et de s’interroger sur l’actualité, en nous invitant à retourner un instant sur notre passé : celui de nos aïeuls directs qui ont pu un jour être réfugiés, comme l’ont si bien expliqué les orateurs de l’Atelier 14-18 d’Estinnes. Le temps d’une pause, prenons en conscience.

Si l’histoire est un éternel recommencement, il est important de connaître le passé pour mieux comprendre le présent.

Ouvrir l’esprit, casser les préjugés, faire penser, le passé n’explique pas le présent mais connaître son passé aide à penser le présent

Cette journée c’était aussi :

Une exposition, concours.

Les élèves des écoles de l’entité ont, dans le cadre du cours de citoyenneté, travaillé la thématique dont les œuvres exposées feront l’objet d’un concours et l’une d’entre elles deviendra le logo du service Initiative Locale d’Accueil du C.P.A.S. d’Estinnes.

Avec le soutien du Lions Club Estinnes-Quévy, un buffet de cuisine du monde.

La table étant un lieu de convivialité, un atelier de dégustation autour des cuisines du monde a permis à tout un chacun de découvrir des plats syriens, turcs, italiens,…, un moment de partage et de joie qui a fait le bonheur de tous.

Jeux

Les visiteurs ont eu la possibilité, via un jeu informatique, de pouvoir se mettre dans la peau d’un réfugié politique. De la fuite de son pays pour avoir refusé de renoncer à ses droits, en passant par les difficultés du voyage jusqu’à l’arrivée. Toutes les étapes jusqu’à l’arrivée dans le pays de destination et la difficulté d’intégration , le jeu permettait, l’espace d’un instant, de pouvoir mieux comprendre ce que peut vivre une personne en fuite au risque de perdre sa vie.

Divers animations

La journée a également été accompagnée par diverses activités telles qu’un marché « D’ici et d’ailleurs » grâce au comptoir africain. Des grimages, un château gonflables et d’autres activités ont également comblés petits et grands durant la journée.

Les D’jons de Rouveroy ont également apporté leur main d’œuvre précieuse !

Retour sur la chasse aux trésors de ce 24 juin

En collaboration avec les services ATL, culture et tourisme ainsi que les comités de Croix-lez-Rouveroy, le PCS, dans le cadre du Plan de Cohésion Social, organisait une chasse au trésor autour du thème de la commémoration 14-18.

Durant l’après-midi, plusieurs équipes, constituées d’enfants et d’adultes, sont partis à la découverte de Croix-lez-Rouveroy tout en se défiant face à diverses épreuves sportives, gustatives et culturelles. Chaque épreuve permettait d’obtenir des indices qui, une fois tous réunis, formaient une phrase.

Chaque équipe recevait alors un morceau de carte qui, une fois tous assemblés, permettait de trouver leur trésor respectif.

L’après-midi se clôtura autour d’un verre et une petite restauration

Un nouveau coq pour l’église saint Amand de Vellereille-le-Sec

Avec l’usure du temps, il était urgent de restaurer et rénover la toiture de l’église Saint Amand de Vellereille-le-Sec datant du 17è siècle. La commune a subsidié et entrepris les travaux  qui s’avéraient urgents, et ce dimanche 17 juin 2018, un nouveau coq giratoire a été apposé au sommet.

Pour profiter de l’échafaudage encore présent, c’est en compagnie du responsable de l’entreprise Coninck et fils, chargé des travaux, que notre Bourgmestre, Aurore Tourneur, a pris place dans la nacelle, élevée par une grue pour monter le nouveau coq gaulois de 11 kg au sommet. Un exercice impressionnant mais qui reste néanmoins une belle expérience.

La bénédiction du coq a été faite lors de la traditionnelle messe dominicale du matin, symbole du jour nouveau.

Si le coq n’est pas un objet liturgique, il est un symbole… il chante pour annoncer le jour nouveau, il nous fait signe, il nous éveille à la vie, il nous met dans la lumière…, nous dit le doyen Louis Wetshokonda

L’événement fut clôturé autour d’un verre de l’amitié pour fêter l’éventement.

 

Les ateliers extrascolaires

Pratiquer une activité extrascolaire est indispensable pour l’épanouissement d’un enfant. Elle participe à la construction de la personnalité et est ainsi complémentaire avec le temps consacré aux apprentissages fondamentaux. De plus, il n’est pas rare que les activités extrascolaires soient l’occasion, pour les enfants qui éprouvent des difficultés à l’école, de retrouver une certaine estime d’eux-mêmes.

Le service communal ATL (Accueil du Temps Libre) d’Estinnes est composé de 2 personnes, Aurélie Lombard et Laetitia Pontseel qui coordonnent et animent les différents projets pour répondre aux besoins des parents.

Le travail de coordination consiste à encadrer l’équipe des accueillantes (garderies) pour le réseau des écoles communales tant au niveau pédagogique qu’organisationnel pour les remplacements et les formations. Un travail de comptabilité est également fait pour la réception des paiements des garderies, ainsi que la tenue d’un registre de présence des enfants destiné à l’ONE pour l’obtention des subsides.

Ce travail de coordination est fait étroitement en collaboration avec la Directrice pédagogique et les services communaux.

En outre, le service est aussi chargé de la co-gestion du Centre de vacances, de l’animation des Ateliers de la découverte et de quelques autres projets ciblant une thématique ou une période de congés scolaires.

Ajoutons à cela un travail de diffusion et d’information réalisé via une brochure afin de tenir les familles de l’entité au courant des activités et stages qui leur sont proposés.

 Concrètement, voici notre offre d’activités :

  • Les Ateliers de la découverte, pour les enfants de 4 à 10 ans, le mercredi, de 14h à 16h30 (Estinnes-au-Mont)
  • Une nouvelle activité, animée par Aline Vanzande, éducatrice de formation, pour les  enfants 3 à 12 ans, le mercredi, de 13h à 17h. Ces ateliers sont limités à 20 enfants et proposent un service d’accueil et d’activités ludiques, créatives et de bien-être (Estinnes-au-Val).
  • Le Centre de vacances communal, organisé par l’asbl Oxyjeunes en collaboration avec l’Administration communale 4 semaines en juillet pour les enfants de 3 à 14 ans.


 

Travaux dans les implantations scolaires

Certaines écoles de l’entité d’Estinnes ont récemment fait l’objet de restauration ou sont en cours de réalisation. Pour les implantations d’Estinnes-au-Val, Estinnes-au-Mont et Peissant, on a remplacé les châssis. Ce qui va permettre une économie d’énergie conséquente mais aussi, et non des moindres, une diminution de la pollution sonore.

Pour l’École communale de Vellereille-les-Brayeux, la création d’une classe supplémentaire est prévue avec l’installation d’un module en bois. Ce module sera créé par le service menuiserie du service technique.

L’école communale d’Estinnes-au-Val a, quant à elle, fait l’objet d’une isolation de la toiture et les toilettes ont été refaites avec quelques décorations artistiques pour égayer l’espace par le service peinture du service technique. On y découvre ainsi une fresque sur le thème de Peter Pan qui a été réalisée par Dominique Gantois et Pascal Balducci.

Pour l’implantation d’Haulchin, le hall d’entrée et les toilettes ont été complètement refaits : nouveau carrelage, peinture, etc. Il est également prévu de refaire les toilettes et les classes maternelles.

Et enfin pour l’implantation d’Estinnes-au-Mont, une nouvelle installation du chauffage avec turbine électrique et une extension des bureaux et des toilettes du rez-de-chaussée.

 

 

Rénovation de la salle communale de Fauroeulx

Coup de neuf pour la salle communale de Fauroeulx située sur place du Centenaire.

Des travaux du sol au plafond ont été effectués par le Service des travaux : peinture, carrelage, chaudière,… Sans compter le bar dans la salle principale et l’arrière cuisine dont le mobilier a été réalisé par Jean-François Moulin, menuisier-ébéniste du service technique communal.

L’harmonie des matières fait l’objet d’un mobilier sobre et moderne à la fois, tout en ayant donné une touche personnelle avec l’apposition du logo de la commune.

Pour rappel, la salle est de 70 mètres carré et contient 72 chaises.

N’hésitez pas à consulter tous les renseignements nécessaires via le site communal où vous trouverez un calendrier des occupations et un formulaire de demande à l’adresse suivante http://estinnes.be/vivre-a-estinnes/location-de-salles/

 

Action nettoyage des rues par le service technique communal

Depuis quelques semaines, le service technique occupe deux emplois temps plein au nettoyage des rues de l’entité. Ceux-ci sont chargés de ramasser les déchets sauvages éparpillés dans nos rues et chemins de campagne. Un travail ingrat mais primordial pour la propreté publique.

Ce mardi 20 février, ils ont œuvré sur près de la moitié du village d’Haulchin et ont récolté en une demi-journée l’équivalent de 8 sacs, soit une remorque complète. C’est énorme !

Malgré toutes ces actions, il faut malheureusement constater que les abords des routes redeviennent très rapidement sales (voir photos en fin d’article). La faute en incombe à des conducteurs  et des citoyens peu respectueux de l’environnement. Le chemin de la Buissière, par exemple, a été nettoyé dans son entièreté et pas moins d’une semaine passée, nous constatons que celle-ci regorge déjà de plus d’une centaine de déchets. C’est un travail sans fin !

Des canettes de bière, des boîtes de coca, des sacs plastiques, des paquets de cigarettes vides, des journaux et papiers, des morceaux de pneu, … : incroyable la quantité de déchets que l’on peut trouver en se baladant ! On appelle ce phénomène le littering, le fait de laisser traîner ou de jeter négligemment des déchets, de manière consciente ou inconsciente, dans les rues, les places, les parcs ou dans les moyens de transports publics.

Les conséquences ? Le littering pèse sur la qualité de la vie et le sentiment de sécurité dans les espaces publics. Cela entraîne des coûts de nettoyage accrus et nuit à la réputation du lieu, mais aussi et surtout nuit à l’environnement.

Pour nos campagnes, les agriculteurs sont également très touchés car ils se donnent beaucoup de mal pour ramasser tous ces détritus éparpillés sur leurs champs avant de pouvoir y travailler.

7000 tonnes de déchets sont, en moyenne, ramassés par an aux abords des routes wallonnes pour un coût approximatif  de 20 millions d’euros.

La propreté est l’affaire de tous !

La commune d’Estinnes s’investit au quotidien pour offrir aux habitants un environnement plus agréable et plus propre en balayant les rues, en acquérant du matériel pour un mieux vivre, mais les citoyens ont aussi un rôle important à jouer, en pensant à ne pas jeter de déchets en rue ou en contribuant à rendre la voirie nette.

Chaque citoyen a un rôle à jouer au sein de leur environnement.

Tous les petits déchets finissent trop souvent à terre et laissent des traces de saleté dans les rues.  Une commune plus propre contribue à son image de marque et à son attractivité.

Dans le cadre du plan Wallonie Plus Propre qui avait fait l’objet d’un article en juin dernier, le Gouvernement wallon a revu certaines sanctions à la hausse. Jeter un déchet en rue n’est plus un acte anodin mais bien une infraction passible d’une amende pouvant s’élever jusqu’à 150 euros. C’est pourquoi chacun doit agir en tant que citoyen.

Quelques conseils astuces

Pour les fumeurs, il existe des petits cendriers de poche qu’on peut trouver dans certaines librairies ou récupérer une boite clic clac. Les mégots de cigarette libèrent des produits chimiques et des métaux lourds qui, lorsqu’ils sont jetés sur le sol, se diffusent dans la terre ou se retrouvent dans les réseaux d’égouttage. » Un mégot peut polluer 500 litres d’eau !

 

Utilisez une boîte à céréales en guise de poubelle dans votre voiture

 

 

N’hésitez pas à nous partager vos conseils et astuces pour une commune plus propre.

 

L’Agent Constatateur et Gardien de la Paix – Qui est-il et quel est son rôle ?

Difficile d’expliquer brièvement et simplement les rôles d’agent constatateur et gardien de la paix tant les tâches qui s’y rapportent sont variées. Ces deux fonctions sont des postes bien distincts. A Estinnes, cependant, nous avons un gardien de la Paix constatateur qui assure les deux fonctions.

Aussi, les attributions peuvent varier d’une commune à l’autre. Pour Estinnes, l’agent n’a pas un rôle de sanctionnateur mais bien de constatateur. Il est donc amené à faire de la prévention, à conseiller ou même à  jouer un rôle de médiateur selon les situations qu’il rencontre.

Afin de mieux vous faire connaître son rôle et ses compétences, et ce pourquoi vous pouvez faire appel à ses services, nous sommes allés à sa rencontre.

C’est Adrien CIEZA MARTIN qui occupe le poste depuis mars 2016 après avoir suivi une formation à l’Institut Provincial de Formation du Hainaut.

En tant qu’APS (Agent de Prévention et de Sécurité), il fait des patrouilles, incite au bon comportement, à la sécurité et lutte contre les incivilités. Son rôle consiste aussi à être à l’écoute.

Il joue un rôle intermédiaire avec et entre les services administratifs ou avec la population comme par exemple, lors de la chute d’un panneau, la présence d’un trou sur la route,… et toutes éventualités de dysfonctionnement pouvant occasionner d’éventuels dangers, etc…

Pour Adrien, son rôle consiste à être à l’écoute et à conseiller, mais tout citoyen a aussi un rôle à jouer car chacun, à son échelle, peut agir.

Il espère aussi plus de respect pour la fonction souvent méconnue et souhaite, par son rôle, voir des rues plus propres et des gens plus respectueux.

Les gardiens de la paix sont des maillons essentiels des plans de prévention et de proximité. Ils dialoguent avec les habitants du quartier et désamorcent les problèmes ou tentent de les résoudre.

C’est une fonction qui requiert beaucoup de patience et de compromis, nous confie-t-il, ce qui lui a permis de faire un travail sur lui-même et d’apprendre à être plus objectif et serein.

Pour lui, la prévention prime sur la répression puisqu’il ne totalise que 2 sanctions depuis sa désignation.

Après étude et statistique sur ces deux dernières années, on compte sur l’entité d’Estinnes, près d’un millier d’infractions entraînant des dépôts sauvages, pour la plupart sur une vingtaine de lieux identiques. Ces lieux, trop souvent victimes d’infractions, ont fait l’objet d’une enquête sur une vingtaine de dépôts sauvages qui ont donné lieu à un procès-verbal suite à des preuves concrètes.

Aperçu non exhaustif de ses fonctions :

  • Il relève les cas de déchets/dépôts sauvages. Pour votre information, on dénombre pas moins de 6000 tonnes de déchets sauvages jetés en rue chaque année, ce qui équivaut un coût de plus de 100 millions d’euros répartis entre la Région et les communes.
  • En cas de cambriolage, il redirige vers les services compétents.
  • Il donne des conseils préventifs lorsque, par exemple, une vitre de voiture est ouverte ou un sac à main est trop en vue.
  • Il a des compétences techniques de défense, de secourisme et la connaissance des droits et devoirs des citoyens.
  • Il gère l’exploitation et la remise en état des radars préventifs mobiles aux endroits critiques, et établit des statistiques.
  • Il a pour rôle de faire respecter le règlement général de police : renseignements, simples rappels de vive voix, avertissements oraux et/ou écrits, … Cela va du chien qui doit être tenu en laisse lors de sa promenade au dépôt clandestin de plusieurs tonnes, en passant par les trottoirs à entretenir par les riverains et tous comportements incivils et inciviques, etc.
  • Il met tout en œuvre et prévient la personne ou le service compétent lors d’un éventuel danger public, comme par exemple, lorsqu’un arbre risque de tomber.
  • Il est le représentant de la commune d’Estinnes auprès de la Communauté Urbaine du Centre (CUC) pour la sensibilisation à la propreté des citoyens.
  • Il joue un rôle de médiateur en cas de conflit de voisinage pour atténuer les tensions. Il est évidemment de bon ton de tenter de s’arranger avant tout à l’amiable avant de le faire intervenir. Dialoguez, communiquez, faites preuve d’empathie. Demandez-vous si cela vous dérange-t-il vraiment ? Ayez du recul face à la situation.  Gardez en tête que la liberté de chacun s’arrête là où commence celle des autres, nous rappelle-t-il.
  • Il participe également à la gestion des plantes invasives : balsamine et berce du Caucase, entre autres.
  • Il s’occupe, le cas échéant et en collaboration avec le service technique, le service d’équarrissage ou la SPA, des chiens errants ou morts.
  • Il travaille régulièrement en collaboration avec la Police de la zone LERMES pour régler la circulation routière lors de travaux, voire échanger des informations et signalements d’agissements suspects, ou encore pour obtenir des renseignements sur les plaques d’immatriculation.
  • Il recense les véhicules abandonnés/isolés pour le Service Finances.
  • Il est également acteur face à l’imprévu en cas d’intempéries ou d’urgence et joue un rôle relais entre Hygéa et le citoyen lorsque les sacs n’ont pas été ramassés

Contact : Service Sécurité & Prévention

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer