Category Archives: Communiqué

Bouger au travail, c’est possible !

Nous sommes de plus en plus sédentaires ! Un mode de vie qui a des conséquences sur notre santé. Cette sédentarité se retrouve notamment au passées en position assise devant un écran. Et pourtant…bouger au travail c’est possible et bon pour notre santé!

La sédentarité augmente fortement ces dernières années. L’OSH, dans son dernier Tableau de bord de la santé 2016, a constaté qu’en Hainaut, 44 % des femmes sont sédentaires contre environ 30 % des hommes. La proportion de personnes sédentaires en Hainaut est supérieure à celle observée en Belgique et en Wallonie.

La notion de sédentarité correspond au temps passé en position assise ou allongée pendant les périodes d’éveil, comme devant les écrans, au travail, lors des déplacements motorisés, au domicile, durant les loisirs. Ces comportements sédentaires sont reconnus comme différents de l’activité physique insuffisante. Il est démontré que leurs effets sur la santé sont indépendants du fait d’être actif ou peu actif physiquement. On peut dès lors très bien être actif physiquement, voire sportif et avoir durant la journée de longues périodes de sédentarité dont les effets sont délétères pour la santé. Cette sédentarité est un facteur de risque pour le développement de maladies chroniques, telles que les maladies cardiovasculaires, le diabète et certains cancers.

Pour y sensibiliser, l’Observatoire de la Santé du Hainaut (OSH) publie un nouveau bulletin « Bouger en Hainaut » consacré à l’importance d’encourager l’activité physique dans le milieu
professionnel.

Bouger au travail

L’environnement au travail est depuis longtemps reconnu comme un déterminant important de santé. Les données sur l’activité physique et la sédentarité montrent qu’il y a urgence à agir dans le monde professionnel. Aussi, afin de prévenir les problèmes de santé liés à l’insuffisance d’activité physique, les salariés comme les responsables d’entreprises ont un rôle  jouer, dans une optique de prévention comme de bien-être plus généralement.

La solution est de se lever le plus souvent possible. Cette recommandation repose sur deux objectifs complémentaires : réduire le temps total quotidien en position assise ; rompre les périodes prolongées en position assise par quelques minutes de mouvements.

Comment faire ?

En pratique, à titre individuel, plutôt que de téléphoner ou d’envoyer un mail à un collègue de bureau, les employés peuvent, par exemple, se déplacer jusqu’à son bureau. Cela contribue à interrompre les longues périodes passées en position assise et à en diminuer la durée totale. Ils peuvent aussi partager une imprimante située à une certaine distance des bureaux des uns et des autres et qui les oblige à se déplacer régulièrement. D’autres petits gestes sont aussi possibles, comme prendre les escaliers plutôt que les ascenseurs ou encore, faire des petits exercices à son poste de travail de temps en temps. Pour les déplacements domicile-travail, on peut aussi utiliser un mode de transport actif : vélo, marche ou transports en commun.

Du côté des employeurs, il est possible d’adopter des bureaux à hauteur modulable qui permettent en pratique de travailler soit debout, soit assis sur un siège surélevé. Les employeurs peuvent également organiser des réunions debout ou encourager à faire des pauses debout toutes les deux-trois heures. Autres possibilités pour faire bouger les employés, encourager l’activité physique à titre privé sur le temps de pause, aménager les escaliers, un parking pour voitures à distance de l’entrée principale, ou installer un parking pour vélos.

Télécharger la bulletin « Bouger en Hainaut. Au travail, c’est possible ! »

Observatoire de la Santé du Hainaut
rue de Saint-Antoine 1 – 7021 Havré – Belgique
Tél. : +32 (0)65 87 96 00
Fax : +32 (0)65 87 96 79
Courriel : observatoire.sante@hainaut.be
Retrouvez-nous sur Facebook www.facebook.com/hainaut.sante
http://observatoiresante.hainaut.be

Information du SPW – Fiscalité concernant les propriétaires de petites remorques

Les propriétaires de petites remorques sont dans l’obligation de déclarer ou de révoquer celles-ci auprès du Service public de Wallonie.
Vous êtes propriétaire d’une remorque ? Quelles sont vos obligations envers l’administration fiscale ? (SPW-Fiscalité).

Les remorques sont classées en 2 catégories en fonction de la « Masse maximale autorisée » (MMA), à savoir :

  • 1 : une MMA de maximum 750kg
  • 2 : une MMA comprise entre 751 et 3.500kg

En fonction de la catégorie, nous vous invitons à consulter l’explicatif disponible sur le site wallonie.be (dans la rubrique actualité) afin de savoir quelles sont les démarches à effectuer.

Pour de plus amples informations :

SPW – Fiscalité : fiscalite.wallonie@spw.wallonie.be – 081/33.00.01

Ouvrez votre cœur au monde … devenez famille d’accueil pour un élève-échange !

      
Accueillir permet de s’enrichir et de partager sa propre culture tout en partant à la découverte d’une autre culture, d’un autre mode de vie, d’autres habitudes… sans se déplacer !  
 
Chaque année, l’asbl WEP Windrose accueille des élèves du monde entier venus découvrir la Belgique pendant 4 semaines à une année scolaire. Ils suivent des cours dans une école secondaire locale comme le font les adolescents belges et partagent le quotidien d’une famille d’accueil.
 
Dans le cadre de ce programme, l’asbl recherche encore plusieurs familles qui souhaiteraient accueillir bénévolement chez elle un élève-échange à partir de fin août 2018.
 
Que vous résidiez en ville ou à la campagne, que vous ayez des enfants (quel que soit leur âge) ou pas, vous pouvez devenir famille d’accueil et vivre une expérience unique.

Vous souhaitez avoir plus de renseignements ?

Contactez-nous !
WEP/Windrose
Tel : 02 533 07 83 
GSM : 0471 70 03 82

Stop au sexisme – une loi condamnée pénalement

Ce 22 mai, cela fait 4 ans que la Belgique a adopté une loi condamnant pénalement le sexisme.

Le sexisme se définit comme tout geste ou comportement qui a manifestement pour objet d’exprimer un mépris à l’égard d’une personne, en raison de son appartenance sexuelle, ou de la considérer, pour la même raison, comme inférieure ou comme réduite essentiellement à sa dimension sexuelle et qui entraîne une atteinte grave à sa dignité.

D’après l’enquête réalisée par l’asbl JUMP en 2016, plus de 9 Wallonnes sur 10 disent avoir été confrontées à des comportements sexistes en rue ou dans les transports en commun (96 %), dans l’espace public de façon plus générale (95 %), mais aussi au travail (92 %).

Découvrez la plateforme web qui vient de voir le jour : www.stopausexisme.be.
Vous y trouverez des articles, des outils pour identifier les différentes formes de sexisme et des vidéos qui pourront vous aider à répondre aux remarques humiliantes.

Animaux situés en prairie en cas de basses températures

 

Mesures de protection pour les animaux de prairie en cas de températures très basses, les propriétaires doivent prendre certaines précautions

Indications générales

  1. Celui qui détient des animaux en prairie doit prêter attention à leur santé ainsi qu’à leur bien-être lors des périodes de froid.Une alimentation adéquate est extrêmement importante. En effet, plus la température est basse, plus les besoins énergétiques sont élevés. Ainsi, les besoins nutritionnels peuvent augmenter de 35 % lorsqu’on atteint les -10 °C. En cas de manque d’herbe dans le pré, l’alimentation doit être complétée, par exemple avec du foin ou du préfané. Enfin, la surface du pré doit être sèche et un abri suffisant doit être présent.Ces animaux doivent avoir à tout moment accès à de l’eau potable fraîche.

    Tout animal détenu en prairie doit disposer d’un abri naturel ou artificiel. A défaut, il doit être rentré dans un bâtiment adéquat le protégeant des conditions météorologiques extrêmes qui peuvent porter atteinte à leur bien-être.
  2. Animaux moins résistants comme par exemple les chèvres et les moutons. Toutes les espèces ne sont pas prémunies contre le froid. Les moutons et les chèvres sont par exemple moins résistants que les bovins et les chevaux. Il convient de les rentrer en cas de températures extrêmement froides.
  3. Pour les animaux plus résistants. Certaines conditions doivent également être respectées pour pouvoir les laisser à l’extérieur :
    – Les animaux doivent avant tout être en bonne santé, en bon état d’embonpoint et avoir un poil d’hiver bien développé.
    Les jeunes animaux, de même que les plus vieux, ne doivent pas être détenus à l’extérieur en cas de gel.
    Lors de conditions météorologiques extrêmes, telles que de violentes averses de pluie ou de neige, le propriétaire de l’animal doit mettre à sa disposition un endroit sec où il puisse se coucher, comme un abri par exemple.
  4. Si vous suspectez un cas de négligence. Les cas de négligence ne sont pas toujours facilement identifiables. Ainsi une fine couche de glace accrochée au poil d’un cheval est un signe que l’animal est bien isolé, et non nécessairement qu’il souffre du froid. L’avis d’un professionnel est souvent utile.Vous pouvez contacter le Service d’inspection via le formulaire de plainte disponible sur le portail du bien-être animal : http://bienetreanimal.wallonie.be/Afin d’éviter des contrôles inutiles, il est demandé de faire une description la plus complète possible de la situation.

 

Campagne d’identification, d’enregistrement et de stérilisation des chats domestiques

Tous les chats qui sont nés à partir du 1er novembre 2017 devront être identifiés et enregistrés avant l’âge de 12 semaines et stérilisés avant l’âge de 6 mois sous l’initiative de leur premier responsable, parallèlement à un renforcement du contrôle relatif à la stérilisation des chats errants.

L’objectif de ces mesures est de diminuer les abandons et de réguler la surpopulation des chats dans notre pays.

Vous souhaitez faire identifier et/ou stériliser votre chat ?

Vous souhaitez bénéficier d’une aide financière ?

La campagne d’identification, d’enregistrement et de stérilisation des chats domestiques prendra fin jusqu’à liquidation du subside octroyé à la commune.

Deux vétérinaires ont accepté de participer à cette nouvelle campagne pour les chats domestiques :

  • Monsieur Olivier GUEUSE – Rue des Halles aux Filets 3, 7130 Binche – Téléphone : 0495/50 97 26, dont les tarifs sont les suivants :
  • Stérilisation d’une femelle : 80 euros
  • Stérilisation d’un mâle : 40 euros
  • Puce et enregistrement du chat : 32 euros
  • Antibiotiques (pendant 8 jours) : 10 euros
  • Association Randour Jacquerie Capouet – Rue des Pâturages 56, 7041 Givry – Téléphone : 065/58 60 57, dont les tarifs sont les suivants :
  • Stérilisation d’une femelle : 120 euros (+ 10 euros pour la collerette)
  • Stérilisation d’un mâle : 55 euros
  • Puce et enregistrement du chat : 45 euros (+ 26 euros de consultation)

Voici la marche à suivre :Prendre contact avec le Service Cadre de Vie de la commune d’Estinnes au 064/311.333 ou par mail à l’adresse cadredevie@estinnes.be afin d’obtenir un bon identification/ stérilisation pour votre chat domestique.

Deux interventions maximum pourront être obtenues par le citoyen qui souhaite bénéficier d’une aide financière pour l’identification, l’enregistrement et/ou la stérilisation de son chat domestique (1 seul chat par ménage), à savoir :

  • 45 € de réduction pour la stérilisation d’une femelle,
  • 35€ de réduction pour la stérilisation d’un mâle,
  • 25 € de réduction pour la puce et l’enregistrement du chat domestique.

Soit un total de réduction de 60 € pour un mâle ou un total de réduction de 70 € pour une femelle.

Le bon identification/stérilisation sera complété par un agent communal du Service Cadre de Vie de la Commune d’Estinnes et par le citoyen. Celui-ci sera à remettre au vétérinaire choisi.

Contact : Service Cadre de Vie de la commune d’Estinnes

Tél. : 064/311.333 ou via l’adresse mail : cadredevie@estinnes.be

Vente d’un tracteur communal

Décision du Conseil communal du 23/04/2018

FORD 8210
Faire offre à partir de 4.500€

L’offre de prix doit parvenir à l’Administration communale d’Estinnes, chaussée Brunehault 232 au plus tard le 01/06/2018, que ce soit par envoi normal ou par dépôt à l’adresse : Administration communale d’Estinnes Chaussée Brunehault 232, 7120 Estinnes.

La vente sera attribuée au plus offrant et le tracteur sera enlevé par les soins de l’acquéreur
Pour tout renseignement, veuillez prendre contact avec Monsieur Delespesse au 0475/76.46.73

Participez à l’action « 1 jour sans »

Pour lutter contre les cambriolages, le SPF Intérieur, la Police fédérale, les provinces, les zones de police et les communes se rallient aux citoyens, aux associations et aux partenaires privés pour organiser conjointement la cinquième journée d’action nationale de lutte contre les cambriolages. Celle-ci aura lieu le 26 octobre 2018.

L’objectif de cette action est de vous faire réfléchir sur les mesures que vous pouvez prendre pour faire de votre habitation, de votre rue, ou de votre quartier, un lieu sûr. En effet, bien souvent nous n’accordons de l’importance à la sécurisation de notre habitation que lorsque nous avons été victimes d’un cambriolage. Or, nous constatons que plus de 6 cambriolages sont enregistrés par heure en Belgique !

Avec l’approche des mois sombres, il est temps de vous demander ce que vous pouvez faire pour prévenir les cambriolages.

Prévention

Vous ne savez pas par où commencer ? Faites appel au conseiller en prévention vol de notre commune / zone de police. Il se déplace gratuitement chez vous pour analyser les points faibles de la sécurisation de votre habitation et vous donne des recommandations pour diminuer les risques. Rien n’est obligatoire, c’est vous qui décidez quelles mesures de prévention vous souhaitez ou non appliquer. De plus les avis du conseiller en prévention vol sont neutres, objectifs et totalement gratuits. N’hésitez donc plus !

La prévention du cambriolage commence par la prise de bonnes habitudes comme toujours fermer les portes et les fenêtres à clé même lors d’une courte absence ; dissimulez vos objets attrayants tels que ordinateur portable, smartphone, GPS, … ; donnez l’impression que votre habitation est occupée en mettant des lampes sur minuterie aléatoire, en demandant à vos voisins d’abaisser et de relever les volets, …

Ces mesures de prévention sont faciles à réaliser, de plus elles sont entièrement gratuites.

 

Le conseiller en prévention vol peut également vous conseiller la prise de mesures de prévention mécaniques. Il s’agira de sécuriser ses portes avec notamment une fermeture multipoints, un cylindre de sécurité ou une rosace. La sécurisation des fenêtres est également importante via des poignées à clé, des verrous en applique ou du verre feuilleté.

Intéressé ? N’attendez plus, prenez rendez-vous avec votre conseiller en prévention vol

Insérez les coordonnées du/des conseillers en prévention vol

Sur le site www.1joursans.be, vous trouverez de nombreux conseils de prévention via différents supports, comme des affiches, des dépliants, des cartes postales, des films, et même une application qui vous permet d’analyser les failles de votre habitation au niveau de la sécurité et d’enregistrer vos biens de valeur.

1 jour sans

Des actions de sensibilisation auront lieu toute la semaine du 22 au 28 octobre. Sessions d’information, stands lors du marché, opérations Rosace, stands dans les grands magasins, promenade avec l’agent de quartier, les actions ne manqueront pas. Envie de savoir ce qui s’organise près de chez vous ? Jetez un œil sur la carte sur le site www.1joursans.be.

Certains magasins de matériel de sécurité ne seront pas en reste car ceux-ci vous offriront de nombreuses réductions sur votre matériel de sécurité.

Et pourquoi ne pas organiser un apéro avec vos voisins ? Connaître ses voisins est important car vous pourrez ainsi mieux détecter d’éventuels agissements suspects dans votre quartier. Ou alors, créez une page Facebook pour votre rue ou votre quartier sur laquelle des informations et des astuces contre les effractions y seraient partagées, etc.

Sur le site www.1joursans.be, vous pouvez poster votre propre initiative et trouver des idées originales imaginées par d’autres initiateurs.

Vous pouvez agir contre les cambriolages. Alors, vous aussi, collaborez à la journée d’action « 1 jour sans » et ne donnez aucune chance aux cambrioleurs le vendredi 26 octobre !

Réunion publique d’information : La mobilité au cœur de la réflexion !

Au plaisir de vous rencontrer ce mardi 24 avril !

Dès le début du mandat, notre équipe a eu à cœur de travailler sur les problèmes de mobilité et de qualité des voiries. Des travaux conséquents ont déjà été réalisés et dans les prochaines semaines, de nouveaux marchés de travaux vont pouvoir démarrer. Nous n’aurions pu envisager ces modifications sans l’aide précieuse de la Région wallonne et de son Ministre compétent que je remercie au passage. L’entretien des voiries est en effet un élément important de l’amélioration du cadre de vie mais il est aussi important en matière de sécurité. Des communes rurales telles que la nôtre avec un nombre important de kilomètres de voiries ne peuvent seules faire face à ce type de travaux. Notre volonté a donc été, après une analyse approfondie des routes et de l’urgence, d’utiliser les fonds propres disponibles mais aussi de répondre à tous les appels à projets possibles.

Si l’état des voiries est important, la façon de les utiliser aussi. Le mardi 24 avril prochain, vous aurez l’occasion de venir vous exprimer sur le travail réalisé par un bureau d’études concernant
un état des lieux de la mobilité dans notre entité, une définition d’objectifs et une mise en place d’actions et de mesures concrètes. Sans ce Plan Communal de Mobilité (deux années de travail), impossible par la suite d’accéder à une série de budgets spécifiques nous permettant d’améliorer durablement nos routes, pistes cyclables et trottoirs.

De beaux projets en perspective pour lesquels votre aide sera précieuse.

Au plaisir de vous rencontrer à cette occasion !

Estinnement vôtre, Votre Bourgmestre
Aurore TOURNEUR
Bourgmestre d’Estinnes
0475 588 846
www.auroretourneur.be

Le PCM, c’est quoi ?

La mobilité est une nécessité quotidienne pour tous : de l’école au bureau en passant par les commerces ou les loisirs, tous les usagers de la commune se déplacent. Le PCM prend en compte l’ensemble des déplacements, pour proposer des mesures concrètes permettant d’améliorer la mobilité de tous. Le PCM trace donc les lignes d’action et les priorités pour les 1 5 années à venir, en intégrant les aspects de mobilité, d’aménagement du territoire et de qualité de l’environnement.

Le PCM vous concerne

Le PCM doit améliorer la mobilité quotidienne de l’ensemble des citoyens et assurer le dynamisme économique du territoire (commerces et entreprises), ceci dans un souci de développement durable et de qualité de vie tout en intégrant les différents modes de déplacement (auto, transport public, vélo et marche à pied, …).

Une démarche en 3 phases

L’élaboration du plan se déroule en trois phases :

  1. État des lieux ;
  2. Définition d’objectifs
  3. Mise en place d’un plan d’actions et de mesures concrètes.

On en est où ?

L’inventaire de la situation existante a été effectué et  des objectifs ont pu être formulés. Suivra par la suite l’élaboration du plan d’actions.

Le PCM et moi ?

En tant qu’habitant de la commune, le PCM vous concerne, dès à présent. Une réunion publique est organisée dans votre commune :

  • pour présenter le travail déjà accompli
  • entendre les remarques et suggestions des citoyens.

JE PARTICIPE QUAND ?

Séance publique : Mardi 24 avril 2018 à 19h30
Lieu : Salle communale de Fauroeulx
Place du Centenaire

Contact à la commune :
Jeannine PAWLAK, Eco-conseillère et Conseillère en mobilité
Service Cadre de Vie – Cellule Environnement / Mobilité / Sécurité
064 31 1 333 – cadredevie@estinnes.be

Travaux : fermeture du R5 entre l’intersection avec la N6 et la sortie 4 « Asquillies »

Le R5 de Mons sera totalement fermé à la circulation du mardi 10 avril au dimanche 15 avril dans les deux sens, entre son intersection avec la N6 et la sortie 4 « Asquillies ».
Cette fermeture permettra d’assurer la réfection en profondeur du revêtement en plusieurs endroits localisés.

Les automobilistes venant de Mons devront quitter le R5 à la sortie 4 « Asquillies » pour emprunter la chaussée de Maubeuge (N6) et ainsi continuer leur route.
Les automobilistes venant de la chaussée de Maubeuge sont invités à suivre la déviation mise en place via le carrefour dit « du Cheval Blanc ».

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer