Category Archives: Communiqué

Animaux situés en prairie en cas de basses températures

 

Mesures de protection pour les animaux de prairie en cas de températures très basses, les propriétaires doivent prendre certaines précautions

Indications générales

  1. Celui qui détient des animaux en prairie doit prêter attention à leur santé ainsi qu’à leur bien-être lors des périodes de froid.Une alimentation adéquate est extrêmement importante. En effet, plus la température est basse, plus les besoins énergétiques sont élevés. Ainsi, les besoins nutritionnels peuvent augmenter de 35 % lorsqu’on atteint les -10 °C. En cas de manque d’herbe dans le pré, l’alimentation doit être complétée, par exemple avec du foin ou du préfané. Enfin, la surface du pré doit être sèche et un abri suffisant doit être présent.Ces animaux doivent avoir à tout moment accès à de l’eau potable fraîche.

    Tout animal détenu en prairie doit disposer d’un abri naturel ou artificiel. A défaut, il doit être rentré dans un bâtiment adéquat le protégeant des conditions météorologiques extrêmes qui peuvent porter atteinte à leur bien-être.
  2. Animaux moins résistants comme par exemple les chèvres et les moutons. Toutes les espèces ne sont pas prémunies contre le froid. Les moutons et les chèvres sont par exemple moins résistants que les bovins et les chevaux. Il convient de les rentrer en cas de températures extrêmement froides.
  3. Pour les animaux plus résistants. Certaines conditions doivent également être respectées pour pouvoir les laisser à l’extérieur :
    – Les animaux doivent avant tout être en bonne santé, en bon état d’embonpoint et avoir un poil d’hiver bien développé.
    Les jeunes animaux, de même que les plus vieux, ne doivent pas être détenus à l’extérieur en cas de gel.
    Lors de conditions météorologiques extrêmes, telles que de violentes averses de pluie ou de neige, le propriétaire de l’animal doit mettre à sa disposition un endroit sec où il puisse se coucher, comme un abri par exemple.
  4. Si vous suspectez un cas de négligence. Les cas de négligence ne sont pas toujours facilement identifiables. Ainsi une fine couche de glace accrochée au poil d’un cheval est un signe que l’animal est bien isolé, et non nécessairement qu’il souffre du froid. L’avis d’un professionnel est souvent utile.Vous pouvez contacter le Service d’inspection via le formulaire de plainte disponible sur le portail du bien-être animal : http://bienetreanimal.wallonie.be/Afin d’éviter des contrôles inutiles, il est demandé de faire une description la plus complète possible de la situation.

 

Vente d’un tracteur communal

Décision du Conseil communal du 23/04/2018

FORD 8210
Faire offre à partir de 4.500€

L’offre de prix doit parvenir à l’Administration communale d’Estinnes, chaussée Brunehault 232 au plus tard le 01/06/2018, que ce soit par envoi normal ou par dépôt à l’adresse : Administration communale d’Estinnes Chaussée Brunehault 232, 7120 Estinnes.

La vente sera attribuée au plus offrant et le tracteur sera enlevé par les soins de l’acquéreur
Pour tout renseignement, veuillez prendre contact avec Monsieur Delespesse au 0475/76.46.73

Réunion publique d’information : La mobilité au cœur de la réflexion !

Au plaisir de vous rencontrer ce mardi 24 avril !

Dès le début du mandat, notre équipe a eu à cœur de travailler sur les problèmes de mobilité et de qualité des voiries. Des travaux conséquents ont déjà été réalisés et dans les prochaines semaines, de nouveaux marchés de travaux vont pouvoir démarrer. Nous n’aurions pu envisager ces modifications sans l’aide précieuse de la Région wallonne et de son Ministre compétent que je remercie au passage. L’entretien des voiries est en effet un élément important de l’amélioration du cadre de vie mais il est aussi important en matière de sécurité. Des communes rurales telles que la nôtre avec un nombre important de kilomètres de voiries ne peuvent seules faire face à ce type de travaux. Notre volonté a donc été, après une analyse approfondie des routes et de l’urgence, d’utiliser les fonds propres disponibles mais aussi de répondre à tous les appels à projets possibles.

Si l’état des voiries est important, la façon de les utiliser aussi. Le mardi 24 avril prochain, vous aurez l’occasion de venir vous exprimer sur le travail réalisé par un bureau d’études concernant
un état des lieux de la mobilité dans notre entité, une définition d’objectifs et une mise en place d’actions et de mesures concrètes. Sans ce Plan Communal de Mobilité (deux années de travail), impossible par la suite d’accéder à une série de budgets spécifiques nous permettant d’améliorer durablement nos routes, pistes cyclables et trottoirs.

De beaux projets en perspective pour lesquels votre aide sera précieuse.

Au plaisir de vous rencontrer à cette occasion !

Estinnement vôtre, Votre Bourgmestre
Aurore TOURNEUR
Bourgmestre d’Estinnes
0475 588 846
www.auroretourneur.be

Le PCM, c’est quoi ?

La mobilité est une nécessité quotidienne pour tous : de l’école au bureau en passant par les commerces ou les loisirs, tous les usagers de la commune se déplacent. Le PCM prend en compte l’ensemble des déplacements, pour proposer des mesures concrètes permettant d’améliorer la mobilité de tous. Le PCM trace donc les lignes d’action et les priorités pour les 1 5 années à venir, en intégrant les aspects de mobilité, d’aménagement du territoire et de qualité de l’environnement.

Le PCM vous concerne

Le PCM doit améliorer la mobilité quotidienne de l’ensemble des citoyens et assurer le dynamisme économique du territoire (commerces et entreprises), ceci dans un souci de développement durable et de qualité de vie tout en intégrant les différents modes de déplacement (auto, transport public, vélo et marche à pied, …).

Une démarche en 3 phases

L’élaboration du plan se déroule en trois phases :

  1. État des lieux ;
  2. Définition d’objectifs
  3. Mise en place d’un plan d’actions et de mesures concrètes.

On en est où ?

L’inventaire de la situation existante a été effectué et  des objectifs ont pu être formulés. Suivra par la suite l’élaboration du plan d’actions.

Le PCM et moi ?

En tant qu’habitant de la commune, le PCM vous concerne, dès à présent. Une réunion publique est organisée dans votre commune :

  • pour présenter le travail déjà accompli
  • entendre les remarques et suggestions des citoyens.

JE PARTICIPE QUAND ?

Séance publique : Mardi 24 avril 2018 à 19h30
Lieu : Salle communale de Fauroeulx
Place du Centenaire

Contact à la commune :
Jeannine PAWLAK, Eco-conseillère et Conseillère en mobilité
Service Cadre de Vie – Cellule Environnement / Mobilité / Sécurité
064 31 1 333 – cadredevie@estinnes.be

Travaux : fermeture du R5 entre l’intersection avec la N6 et la sortie 4 « Asquillies »

Le R5 de Mons sera totalement fermé à la circulation du mardi 10 avril au dimanche 15 avril dans les deux sens, entre son intersection avec la N6 et la sortie 4 « Asquillies ».
Cette fermeture permettra d’assurer la réfection en profondeur du revêtement en plusieurs endroits localisés.

Les automobilistes venant de Mons devront quitter le R5 à la sortie 4 « Asquillies » pour emprunter la chaussée de Maubeuge (N6) et ainsi continuer leur route.
Les automobilistes venant de la chaussée de Maubeuge sont invités à suivre la déviation mise en place via le carrefour dit « du Cheval Blanc ».

Mesure de comportement vitesse et nouvelle campagne de sensibilisation

L’AWSR publie les résultats exclusifs de la première mesure de comportement vitesse qu’elle a menée en Wallonie et lance une nouvelle campagne de sensibilisation sur ce thème. « Faites ralentir vos proches », c’est le message qui sera visible le long des routes wallonnes pendant tout le mois d’avril.

Mesure de comportement

Chaque année en Wallonie, environ 100 personnes perdent la vie dans des accidents dus à une vitesse excessive ou inadaptée. L’AWSR a, pour la première fois, mesuré la vitesse des conducteurs wallons. Les mesures ont été réalisées sur des routes limitées à 50, 70 et 90 km/h, rectilignes, sans aménagement ou élément particulier pouvant influencer la vitesse (casse-vitesses, radars, travaux, pente forte, passage pour piéton…). Les conducteurs étaient donc « libres » de choisir leur vitesse. Voici les principaux résultats.

Beaucoup de conducteurs en infraction

Les vitesses moyennes mesurées sont supérieures aux vitesses maximales autorisées sauf sur les routes limitées à 90 km/h. Une majorité de Wallons ne respecte donc pas les limitations.

Souvent des « petites » infractions

Même si 75% des automobilistes sont en infraction sur les routes limitées à 50km/h, et 60% sur les routes à 70 km/h, la plupart des automobilistes ne dépassent la limitation que de quelques km/h (moins de 10 km/h). Cependant, même si la majeure partie des dépassements de vitesse semblent légers, leur impact sur la probabilité d’un accident et sur sa gravité est plus que proportionnel. Plusieurs études ont démontré qu’une augmentation de la vitesse moyenne de 1km/h entraine une augmentation de 4 % du nombre d’accidents mortels.

Sur les routes limitées à 90 km/h, la situation est différente. Le respect général de la limitation de vitesse est meilleur mais cependant, 46% des automobilistes y sont tout de même en infraction. Plus de la moitié des excès de vitesse enregistrés sont de 10 km/h ou plus. On constate par ailleurs davantage d’infractions très lourdes (plus de 30 km/h au-dessus de la limitation de vitesse) que sur les autres types de routes.

Écarts de vitesse

Sur la route, les différences importantes de vitesse entre les véhicules peuvent également provoquer des accidents. L’étude de l’AWSR montre que plus la limitation de vitesse est élevée, plus les vitesses sont dispersées. C’est donc sur les routes limitées à 90 km/h que les écarts de vitesse sont les plus importants. C’est par ailleurs, sur les routes à 90 km/h que la fréquence et la gravité des accidents sont les plus élevées.

Plus vite la nuit

Les vitesses pratiquées sur les routes wallonnes sont beaucoup plus élevées la nuit sur tous les types de routes, particulièrement entre 3h et 5h. Les accidents qui surviennent la nuit sont en moyenne deux fois plus graves que ceux qui surviennent le jour. Compte tenu de cette gravité plus élevée, le risque de décéder dans un accident par km parcouru est 6 fois plus élevé la nuit que le jour. Cela montre bien le lien existant entre vitesse, risque et gravité des accidents. L’élément principal qui détermine le degré de gravité d’un accident est d’ailleurs souvent la vitesse d’impact.

« Faites ralentir vos proches » : nouvelle campagne de l’AWSR

En matière comportement au volant, nous sommes en partie influencé par les normes sociales, notamment la norme injonctive, c’est-à-dire ce que nous croyons que les autres attendent de nous, en particulier notre famille et nos amis. Dans une récente étude, l’AWSR a constaté qu’il y a chez les conducteurs qui roulent trop vite un décalage entre leur perception et la réalité : en effet, 80% des Wallons qui ont des amis qui roulent trop vite n’apprécient pas ce comportement et pourtant, paradoxalement, seuls 47% des conducteurs wallons qui roulent vite disent ressentir une désapprobation de la part de leurs proches.

Avec cette nouvelle campagne, l’AWSR souhaite faire prendre conscience aux conducteurs que leur entourage souhaite réellement qu’ils roulent moins vite. La campagne invite d’ailleurs les Wallons à faire passer eux-mêmes le message en douceur à leurs proches, quelle que soit la manière.

Et pourquoi pas avec un gâteau ?

Mélanie Mayné, finaliste namuroise de la saison 5 de l’émission Le Meilleur Pâtissier a accepté d’être l’ambassadrice de la campagne. Pour faire ralentir ses proches, elle a décidé de leur préparer un gâteau personnalisé. Elle l’explique dans une vidéo qui sera diffusée sur les réseaux sociaux et elle dévoilera la recette de son gâteau sur le site tousconcernés.be.
Les vidéos seront diffusées sur les réseaux sociaux pendant tout le mois d’avril. La campagne sera également présente le long des autoroutes et des routes secondaires en Wallonie.

Vente d’un véhicule communal

Vente d’un véhicule communal
Décision du Conseil Communal du 19/03/2018

Renault Master

Faire offre à partir de 1.500€
Attention : le véhicule ne passe plus au contrôle technique !

Moteur : Diesel Kilomètre :176324kms
1ère mise en circulation : 13/12/1999

L’offre de prix doit parvenir à l’Administration communale d’Estinnes, chaussée Brunehault 232 au plus tard le 30/04/2018, que ce soit par envoi normal ou par dépôt à l’adresse susmentionnée.

La vente sera attribuée au plus offrant ef le véhicule sera enlevé par les soins de l’acquéreur
Pour tout renseignement, veuillez prendre contact avec Monsieur Delespesse au 0475/76.46. 73

Journée Portes Ouvertes du SPW 2018

Pour ses 10 ans, le Service public de Wallonie (SPW) vous ouvre les portes de 10 sites pour  vivre des activités inédites et découvrir l’incroyable diversité de nos métiers !

Rendez-vous le dimanche 6 mai, de 10h à 17h, aux quatre coins de la Wallonie.

Les 10 sites à visiter  :

Le programme de cette journée est en continuelle amélioration. Le programme détaillé est disponible sur le site internet wallonie.be
N’hésitez pas à le consulter fréquemment.

NB : Certaines activités nécessitent une préinscription au 1718 ; elles seront ouvertes dès le mardi 3 avril.

Aménagements sécuritaires et piste cyclable

Des travaux d’aménagement, subsidiés par le Ministre Carlo Di Antonio, vont prochainement avoir lieu sur l’entité d’Estinnes, à savoir :

la création d’une piste cyclable sur une longueur de plus ou moins 880 mètres de long par 1,50 de large à la rue Grégoire Jurion à Vellereille-les-Brayeux. Celle-ci doit permettre de relier le Ravel au centre du village;

  • 3 ralentisseurs à la rue Nouvelle à Vellereille-les-Brayeux,
  • 2 ralentisseurs à la rue Ferrer à Haulchin
  • 1 ralentisseur à la cité Ferrer à Haulchin
  • 2 ralentisseurs à la rue Enfer à Estinnes-au-Val
Ces aménagements poursuivent la volonté du collège communal de renforcer la sécurité dans nos villages par la réduction de la vitesse, problématique souvent relayée par les citoyens.
Les travaux débuteront prochainement. Nous vous informerons de leur planning.

Faire voyager votre famille en restant chez vous c’est possible en accueillant un étudiant international avec YFU !

Á la fin du mois d’août, des dizaines d’étudiants internationaux âgés de 15 à 18 ans arriveront en Belgique avec l’envie de découvrir une nouvelle culture et avec l’objectif d’améliorer leur pratique de la langue française. Ils viennent des quatre coins du monde comme Eakapon de Thaïlande, Lucia d’Argentine ou encore Donna d’Estonie. Ils sont très motivés, curieux et YFU recherche une famille d’accueil pour chacun d’entre eux.

Accueillir un étudiant chez soi, c’est non seulement lui donner l’opportunité d’accomplir son rêve mais aussi l’occasion de découvrir sa culture, de tisser des liens à l’échelle mondiale, d’élargir sa vision du monde, de partager ses valeurs, ses habitudes, de simplement vivre une expérience amusante et enrichissante pour l’ensemble de la famille. Comme le dit cette maman : « C’est très enrichissant pour nous de découvrir une autre culture. Nous avons une vie très active et au départ nous avions peur qu’accueillir un troisième enfant à la maison soit compliqué mais il n’en est rien. Si nous devions réitérer l’expérience nous le ferions sans hésiter car pour notre famille ce fut une belle réussite. »

Il n’y a pas d’attente particulière quant au modèle familial pour accueillir. Toutes les familles sont aptes à accueillir : jeunes ou moins jeunes, avec ou sans enfants, famille classique ou monoparentale. La condition primordiale est d’avoir envie de partager son quotidien, d’échanger et de s’enrichir culturellement.

Pendant l’année ou le semestre passé en Belgique, les étudiants sont scolarisés dans une école secondaire à proximité de leur famille d’accueil. Tout comme leurs familles d’accueil, ils sont préparés et encadrés pendant leur séjour. Les membres de l’association sont en outre disponibles en permanence pour vous conseiller afin que l’expérience soit inoubliable. De plus, différentes activités sont organisées pendant l’année pour échanger avec d’autres familles d’accueil ou simplement pour s’amuser tous ensemble. Avec plus de 60 ans d’expérience dans l’organisation de programmes d’échanges interculturels, YFU est un partenaire privilégié pour vous accompagner tout au long de votre expérience d’accueil.

Plus d’info ? Rendez-vous sur le site internet www.yfu-belgique.be. Les permanents répondent également à vos demandes par email via l’adresse inbound@yfu-belgique.be ou par téléphone au 04/223.76.68.

TEC – Nouveaux tarifs au 1er février 2018

Depuis le 1er février, les nouveaux tarifs TEC sont entrés en application. Les prix varient désormais en fonction du support utilisé : billet de dépannage, ticket sans contact jetable ou cartes MOBIB/MOBIB basic rechargeables.

Seul un billet de dépannage, vendu à un prix supérieur, est disponible à bord.

C’est pourquoi nous conseillons à nos clients d’acheter leur titre en prévente.

Cinq canaux sont disponibles.

  1. SELF : automates de vente accessibles 24h/24 et 7j/7. Grâce aux cartes MOBIB, le voyageur peut y charger facilement un titre de transport. Vous trouverez en annexe une carte reprenant la liste des différents SELFS situés sur le périmètre de TEC Hainaut. 12 supplémentaires sont prévus pour 2018 et viendront étoffer ce réseau.La liste complète des SELF ainsi qu’un mode d’emploi, une animation vidéo et une foire aux questions (FAQ) se trouvent sur infotec.be.
  2. E-SHOP : le site de vente en ligne accessible à tout moment de la journée sur infotec.be. Il est possible de recharger facilement et à distance sa carte MOBIB. Sur infotec.be, se trouvent un mode d’emploi, une animation vidéo ainsi qu’une foire aux questions afin de guider les voyageurs qui éprouvent des difficultés avec l’achat en ligne.
  3. POINTS TEC : les commerces de proximité tels que des librairies, pompes à essence, … Ils proposent une sélection de tickets sans contact. La liste complète des POINTS TEC se trouve sur infotec. be dans la rubrique Acheter un titre. Nous travaillons continuellement au développement de ce réseau de proximité.Vous connaissez une librairie, un supermarché, une supérette, une pompe à essence ou encore un nightshop qui souhaite vendre des titres de transport TEC ? Ils peuvent s’adresser à leur grossiste habituel ou nous contacter via l’adresse pointtec@tec-wl.be
  4. EASY PAY: ce canal de vente permet de renouveler son abonnement sans se déplacer, en effectuant simplement un virement bancaire entre le 6 et le 20 du mois précédant la période de validité (ex. : entre le 6 et le 20 mars pour l’abonnement d’avril). Pour recevoir des informations sur un abonnement par e-mail ou SMS, les voyageurs peuvent contacter TEC Hainaut au 065 38 88 29 ou à bmt.hainaut@tec-wl.be
  5. ESPACES TEC: les guichets TEC qui offrent l’ensemble des services TEC.

ESPACE TEC – Mons
Place Léopold 9A – 7000 Mons
Ouvert du lundi au vendredi de 07.30 h à 18.00 h

ESPACE TEC – La Louvière
Rue G. Boël, 59 – 7100 La Louvière
Ouvert du lundi au vendredi de 08.00 h à 17.30 h

ESPACE TEC – Tournai
Place Crombez (gare SNCB) – 7500 Tournai
Du lundi au vendredi de 07.30 h à 18.00 h

Centre de préférences de confidentialité

Fermer votre compte ?

Votre compte sera fermé et toutes les données seront définitivement supprimées et ne pourront pas être récupérées. Confirmez-vous ?

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer